Retour
Agence Centrale des Capucins

Historique du viager

Le viager, un concept pratiqué depuis un millier d'années

Le viager est un régime immobilier dont la pratique s'est beaucoup répandue ces dernières années. Introduit en France depuis plus de 1000 ans, il connaît aujourd'hui beaucoup de succès. Voici l'histoire de cette pratique très ancienne, disparue depuis l'Empire romain puis réapparue au courant du Moyen-Âge.

Qu'est-ce que le viager ?

Le terme "viager" signifie littéralement « temps de vie ». Il s'agit d'un type de régime immobilier qui consiste à vendre un bien immobilier, en échange d'une rente à vie. Aujourd'hui, le viager est surtout pratiqué par les personnes généralement âgées. Bien souvent, ils conservent même le droit de rester vivre dans leur maison déjà mis en vente sous forme de viager. Le crédirentier possède un droit d'usufruit sur son bien en percevant la rente viagère. Il peut également, dans certains cas, profiter uniquement d'un droit d'usage et d'habitation sur un bien qui ne lui appartient plus. Dans d'autres cas également, le bien immobilier peut être vendu en viager sans droit de jouissance ni d'occupation. Le coût total de la maison dépend uniquement de la durée de vie du crédirentier, ce qui donne, encore aujourd'hui, une connotation négative au viager. Pour que l'acte de vente soit réalisé dans les normes et réglementations en vigueur, il doit être rédigé par un notaire. Le contrat doit stipuler le montant du versement régulier, ainsi qu'un capital initial. Après la signature, le bien immobilier change de propriétaire, bien que ce dernier soit tenu de verser une rente viagère jusqu'au décès du crédirentier.

D'où provient le viager ?

Dès le Vème siècle av JC, le viager a été inscrit dans le code de Gortyne, qui est crétois. C'est une notion qui est pratiquée depuis l'Empire romain. Il était également déjà pratiqué depuis l'empire égyptien et babylonien. Toutefois, ce sont les Romains qui ont véritablement donné naissance à ce concept particulier de vente immobilière. L'histoire du viager date plus précisément, des ruines de l'Empire romain. Les ruines ont donné naissance à de nouveaux pays, avec des rois à leur tête. Ces rois distribuaient les terres qu'ils avaient conquises, en les offrant grâce au système du viager. N'étant pas très pratiqué à l'époque, le viager a vite disparu et n'a refait surface qu'au Moyen-Âge, où il a ensuite perduré au fil du temps.

Quelques dates importantes sur le viager

Le viager est un concept extrêmement ancien. Cependant, sa pratique en France ne date que de 876. C'est Charles II qui l'a introduit en France à cette époque. Bien que le viager ait été introduit en France depuis plus d'un siècle et demi avant les années 1000, le tout premier calcul arbitraire de rentes viagères a été réalisé en 1657 par Jean Witt après la réalisation de la première table de mortalité par Christian Huygens. La réglementation en matière de viager a été améliorée en 1661 grâce à un édit royal qui a limité la vente en viager aux biens entre particuliers uniquement. Ce n'est qu'un siècle après cette réglementation de limitation du viager que la Compagnie Royale d'Assurance a été créée, en 1787 dans le but d'assurer la protection du bien et des propriétaires du bien ainsi que tous les acteurs concernés. C'est enfin en 1804 que la loi a véritablement parlé du viager. La pratique du viager a été explicitement incluse dans le Code civil. Plusieurs ventes en viager ont suivi cette inscription dans le Code civil dont celle de 1841 par laquelle l'île de Mayotte a été vendue en viager par le Sultan Andrian Souli de Mayotte.

La pratique du viager aujourd'hui

Aujourd'hui, le viager est en plein essor. Bien qu'il ne constitue que 1% du marché immobilier actuel, de plus en plus de séniors optent pour ce type de vente immobilière aux nombreux avantages. Les statistiques concernant ce marché nous ont révélé que 77% des ventes en viager étaient essentiellement des maisons avec 4 pièces ou plus, soit la maison idéale pour les ménages avec enfants. Concernant les lieux les plus concernés, la Côte d'Azur se situe en tête de liste, suivie par l'Île-de-France. Si vous souhaitez acheter en viager, vous pourrez rapidement trouver votre bonheur en cherchant dans ces deux régions de la France. Depuis la pratique du viager, beaucoup de ménages ont déjà trouvé leur avantage. Bien que le viager soit un moyen relativement facile pour acquérir un bien immobilier, il comprend également un risque très important. Si vous souhaitez minimiser vos risques, il vaudrait mieux suivre les conseils d'un agent immobilier.

Prenez contact
Agence centrale des capucins
découvrir nos Avantages concurrentiels